LE VÉLO MAD

En deux ans, Le Vélo Mad a rencontré un grand succès auprès du public avec plus de 1000 vélos vendus en deux ans.

Associés sur ce projet ambitieux, Charles Hurtebize et Guillaume Adriansen réalisent l’ampleur croissante du vélo électrique en France dont ils pensent pouvoir améliorer l’offre en mettant en exergue un design avant-gardiste, un prix plus attractif et un assemblage en France. Le savoir-faire est mis en avant, tout en proposant un prix très concurrentiel. Ils décident de construire leur propre marque. L’aventure commence : c’est Le Vélo Mad.

Ces derniers mois, face au boom du marché du vélo, Le Vélo Mad a dû répondre à une demande exponentielle.

L’un de ses deux modèles, Le Sport est d’ores et déjà sold out jusqu’à novembre tandis que l’Urbain ne dispose plus que de 120 vélos disponibles à la vente.

LE SPORT – 1790 euros (sold out et de nouveau disponible en novembre 2020)
L’URBAIN – 1790 euros

450 vélos des deux modèles viendront s’ajouter au stock existant au mois de décembre.

  • chiffres d’affaires en 2019 : 450 000 euros
  • 1000 vélos vendus depuis la création en 2018
  • 2 showroom (Rouen et Paris)
  • 2 modèles : Le Sport (noir, blanc et bleu) et L’Urbain (noir et blanc)
  • livraison pour 48/72h
  • vélos garantis 4 ans
  • assistance et réparation à domicile : assistance personnalisée grâce au partenariat avec Cyclofix, une entreprise qui répare le vélo à domicile.
  • bon rapport qualité / prix : avec les subventions offertes des villes (500 euros par exemple à Paris), on peut disposer d’un vélo conçu et assemblé en France à un tarif très compétitif sur le marché.
  • mise en place du paiement en 24 fois

A la tête de ce succès, nous vous présentons deux entrepreneurs fondateurs de la marque Le Vélo Mad :

Les fondateurs de la marque Le Vélo Mad

Charles Hurtebize vient du monde du sport et de la mode. Vivant entre Sydney et Paris, il fait d’abord ses armes au Coq Sportif, puis dans sa propre agence représentant des maisons telles que VEJA et Armor Lux, toujours dans le but de développer ces marques en Australie. 


Guillaume Adriansen vient du monde de l’optique, domaine dans lequel il travaille près de 10 ans tout en cumulant la gestion d’un site de vente en ligne de vélos vintage et à pignon fixe en Europe.   

Plus d’informations sur https://levelomad.com


Translate »